Valmondois

Le bien vivre
Accueil » Article » Gilbert-Louis Duprez

Gilbert-Louis Duprez

Gilbert-Louis Duprez (1806-1896)

(1806-1896)
Monsieur le Maire est un chanteur

Il existe à Valmondois, dans la Grande rue, non loin de l’église, une belle demeure bourgeoise de style ancien, presque un château par ses dimensions, que les actuels Valmondoisiens connaissent comme "home d’enfants", que les aînés ont connue comme "Maison de retraite des enseignants" et que des cartes postales du début du XXe siècle qualifiaient de "Villa de M. Duprez". Cette maison appartint en effet à Gilbert Duprez, qui fut maire du village de 1853 à 1870. Mais qui était ce G. Duprez ?

Il était né à Paris en 1806. Ses dispositions pour le chant furent remarquées de bonne heure. A dix ans il entrait dans les chœurs d’ "Athalie". La mue de sa voix interrompit ce début de carrière. Plus tard, après une tentative infructueuse à Milan, il rentra en France et chanta dans "Le Barbier de Séville".

Il épousa une cantatrice, retourna en Italie et devint en compagnie de sa femme une sorte de ténor ambulant. C’est alors qu’il connut ses grands succès sur diverses scènes italiennes : "Othello", "Guillaume Tell", "Les Capulets", "Le Barbier de Séville" etc.

Il revint en France en 1837 pour faire ses débuts à l’Opéra dans "Guillaume Tell" qui furent un triomphe, puis ce fut "Robert le Diable", "les Huguenots" etc.

G. Duprez avait une voix de ténor qu’il poussait jusqu’à l’ut de poitrine. Quelques autres qualités d’acteur contribuèrent à une renommée qui fut grande et lui valut aussi de substantiels revenus.

Il quitta le théâtre lyrique en 1849 mais continua jusqu’en 1850 une activité de professeur au Conservatoire commencée en 1842. Il s’adonna aussi à la composition musicale avec des succès inégaux, dont un triomphe avec "Jeanne d’Arc". On lui doit un oratorio. A son actif encore la création à Paris d’une école de chant qu’il dirigea avec son fils.

G. Duprez se fixa à Valmondois, où il avait acquis sa maison dès 1848. Il fut nommé maire en 1853 après avoir été conseiller municipal. Il donna tous les ans un concert au profit des pauvres. En 1870 il résigna à la fois ses fonctions de maire et ses fonctions de professeur.

G. Duprez mourut le 24 septembre 1896.