Valmondois

Le bien vivre
Accueil » Article » "De la musique avant toute chose ! "

"De la musique avant toute chose ! "

Oeuvre de Gérard Besset

Critique d'exposition signée M. Mercier

Exposition des tableaux de Gérard Besset
Singulier titre que ce vers de Paul Verlaine pour une exposition de peinture ! Ce vers est, en effet, le premier d’un poème « Art poétique » où, d’ailleurs, le poète relance son exhortation par un autre vers : « De la musique encore et toujours ».

Notre époque, oublieuse de son passé littéraire, ne sait plus qu’il y eut, dans la deuxième moitié du XIX siècle, un mouvement littéraire appelé «  le Symbolisme ».

Charles Baudelaire déjà, commentait en 1861 l’opéra Tannhaüser de Wagner, en écrivant : «  Il serait surprenant que le son ne puisse pas suggérer la couleur ». Il était ainsi un précurseur du symbolisme. Gérard Besset est donc le rejeton lointain de ce mouvement littéraire.

En effet, la « Correspondance » évoquée par Baudelaire dans son sonnet resté célèbre, G.Besset l’a ressentie au cours d’un séjour en Thaïlande pendant que la population se soulevait (2006). Le bruit, l’agitation de la rue prennent pour le peintre et le flûtiste qu’il est, une résonnance particulière, une sorte de musique sauvage, qu’il traduisait par des couleurs jetées « à la diable » sur la toile.

Il était inspiré par des sons anarchiques. Ainsi naquirent de nombreux tableaux pleins d’une liberté totale dans le choix des couleurs et d’une violence révolutionnaire.

De là des brassées, des giclées, des flambées de peinture, traversées par des traits blancs ressemblant à des partitions. Les couleurs sont flamboyantes ou sombres, ou quelquefois reposantes pour les yeux. On se laisse subjuguer par des mouvements confus comme la foule.

On se laisse aller à l’admiration.